Femmes audacieuses, mais toujours bien mal représentées…

Ce jeudi 6 novembre 2014 seront remis, à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Loiret, les prix de la 2e édition du « Trophée des Audacieuses », destinés à récompenser les femmes chefs d’entreprises. Une louable initiative visant à « mettre en lumière l’audace et la volonté de femmes qui ont osé donner vie à leur projet professionnel. » IL y aura donc 100% de lauréates, dans une maison (la CCI) où les membres élues 2011-2015 sont un peu moins de 13% (4 femmes sur 31), un peu plus de 11% pour ce qui est du bureau (1 femme sur 9 élus, mentionnée sur le site de la CCI comme « Trésorier adjoint », excusez du peu). IL y a un peu moins de 3 semaines, jeudi 16 octobre, La République du Centre, Alliance Média et leurs partenaires institutionnels distribuaient des trophées à 9 entreprises du Loiret, dont 2 étaient représentées par des femmes. Soit un peu plus de 20%, ce qui semble bien être proche de l’exploit dans le monde de l’entrepreneuriat. Fabienne Loréal, directrice du site Otis à Gien, a ainsi été récompensée par le prix « Loire & Orléans », gracieusement remis par Éric Doligé : « Cette année Miss France est… » Monsieur le distingué président du Conseil Général a dû être déçu que Fabienne Loréal ne monte pas sur scène en maillot de bain…

Manifestement, certains élus UMP du Loiret ont une invraisemblable fascination pour le concours Miss France…
Sur l’ensemble de cette cérémonie, les « officiels » qui remettent les prix sont exclusivement masculins. Il en est ici comme à la CCI ou au lancement de « Loire et Orléans » : lorsqu’il s’agit de poste de représentation, pas question de laisser la place à une femme. Valoriser le dynamisme et l’audace, d’accord, mais de là à céder la place de celui qui dispose du pouvoir d’honorer… Quelques hochets feront bien l’affaire.

La valorisation du parcours de femmes par le trophée des audacieuses n’est pas une mauvaise chose en soi, mais si les structures politiques et professionnelles n’évoluent pas, si l’image de la femme en reste pour certains de nos condescendants élus à celle d’une Miss venant parader sur scène pour recevoir une récompense avec le sourire, alors cela ne servira pas à grand-chose. Cela en restera à du marketing de fleuriste, juste destiné à se donner bonne conscience.
Vidéo de l’ensemble de la cérémonie des trophées de l’entreprise 2014 sur le site de la République du Centre :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website