Festivals & éco-responsabilité, exemples à suivre…

« Festivals : Orléans doit devenir responsable ! » IL y a un peu moins d’un an, mi-juillet 2013, Jean-Philippe Grand interpelait par un article sur son blog la majorité municipale pour qu’enfin les grands événements musicaux orléanais fassent preuve de responsabilité. Dans une ville qui s’honore de son agenda 21 et d’un engagement en faveur du développement durable exemplaire, ce serait en effet la moindre des choses. Quelques jours plus tard, Gérard Poitou relayait dans Mag’Centre (« Les poubelles du Festival de Jazz d’Orléans ») les insatisfactions de l’association ABCD quant à la gestion des déchets du buffet du festival de Jazz.

Ce week-end, la nouvelle édition du festival We Love Green a lieu dans le parc de Bagatelle à Paris. Avec toujours les mêmes engagements pour un festival « green » : scénographie recyclée/recyclable, énergie verte, sensibilisation à la préservation de la ressource en eau, restauration bio et locale, tri et compostage des déchets, mesure de l’impact et bilan carbone… Mais aussi accès en vélo facilité (bornes vélo à proximité et vestiaire gratuit pour les cyclistes), co-voiturage avec Djump!, accessibilité pour les personnes à mobilité réduite (accueil dès leur arrivée et estrade surélevée face à la scène)…

Pour avoir assisté à la précédente édition, je peux témoigner d’une approche environnementale pour le coup véritablement concrète. La démonstration par l’exemple qu’il est possible de s’engager sans faux-semblants sur la voie éco-responsable. Puissent Stéphanie Anton et Nathalie Kerrien profiter de l’ambiance du parc de bagatelle samedi et dimanche, avant d’assister, dans moins de 3 semaines, aux concerts du festival de Jazz d’Orléans. Ce sera sans nul doute l’occasion de constater qu’il n’est pas si compliqué de se mettre en cohérence avec des engagements en faveur de la responsabilité écologique et sociétale, mais peut-être aussi malheureusement le fossé qui sépare encore à la ville d’Orléans les réalisations des déclarations en faveur du développement durable.
Sans aller jusqu’à Paris, les deux élues pourront aussi participer à la 6e édition du festival Les Ingrédients (6-7 juin au parc de Bel Air à Ingré) qui, grâce à l’association Alternative nomade, ne manque pas non plus d’idées pour se mettre en cohérence avec une démarche effectivement écologique et citoyenne.

Ingredientsecofestival

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website